Nicolas Renahy

gris Directeur de recherche en sociologie
gris Institution : INRAE
gris Mail : nicolas.renahy[hat]inrae.fr
flechevert Les publications de Nicolas Renahy dans HAL 

_______________________________________________________________

  Axes de recherche

  • Classes populaires et relations de domination
  • Mondes ruraux et appartenances locales
  • Réflexivité et histoire sociale des sciences sociales

_______________________________________________________________

  Responsabilités

  • Directeur du Cesaer de 2014 à 2019
  • Membre du comité éditorial de Politix (depuis 2007)
  • Membre du comité scientifique de la revue Cadernos de Ciências Sociais (depuis 2014)
  • Membre du comité de rédaction de Review of Agricultural and Environmental Studies (2003-2010)
  • Membre du Conseil Scientifique de l’Instituto de Sociologia da Universidade do Porto
  • Direction du programme PubPrivLands (analyse des effets économiques, sociaux et environnementaux des interactions entre fonciers public et privé), avec Francis Raoul

________________________________________________________________

  Publications


– Ouvrages et directions d’ouvrages

Mépris de classe. L’exercer, le ressentir, y faire face, avec Pierre-Emmanuel Sorignet (dir.), Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021, 300 p.

L’expression « mépris de classe » circule de plus en plus dans l’espace public pour désigner la disqualification symbolique que subissent des dominés – « sans-dents », « salariées illettrées », « fainéants », « syndicalistes voyous » … Au-delà de la dénonciation éthique des dominants dans le cadre des luttes politiques, que peut en dire la sociologie ? À distance du moralisme et sur la base d’enquêtes minutieuses, cet ouvrage évalue le caractère heuristique d’une telle catégorie d’analyse. Lire la suite

 

Mondes ruraux et classes sociales, avec Ivan BruneauGilles Laferté & Julian Mischi (dir.), Paris, Éditions de l’EHESS, collection « En temps & lieux », 2018, 266 p.

Partis à la rencontre d’agriculteurs prospères, de bûcherons indépendants, de chasseurs, mais aussi d’ouvriers et de cadres de la SNCF, d’instituteurs militants – ou non – contre les fermetures d’écoles, ou encore d’élus locaux, les auteurs de cet ouvrage livrent ici les résultats de cette ethnographie collective qui complexifie la lecture de l’espace social, au plus près de la manière dont les individus se positionnent les uns par rapport aux autres. Lire la suite

Le laboratoire des sciences sociales. Histoires d’enquêtes et revisites, avec Gilles Laferté & Paul Pasquali (dir.), Paris, Raisons d’agir, coll. « Cours & travaux », 2018, 294 p.

Entre les années 1950 et 1980, une série de grandes enquêtes en sciences sociales ont été réalisées en France. Elles ont marqué la sociologie, comme l’anthropologie et l’histoire et, au-delà, ont touché un large public en faisant découvrir une image nouvelle de la société française, des tensions et des bouleversements qui la traversent. Ce livre, pour une part écrit par les protagonistes de ces enquêtes eux-mêmes, revient à la fois sur la manière dont… Lire la suite

Campagnes contemporaines. Enjeux économiques et sociaux des espaces ruraux français, avec Stéphane BlancardCécile Détang-Dessendre (dir.), Paris, Quae, Update Sciences & technologies, 2016, 162 p.

La représentation des campagnes dans l’espace public est ambivalente. L’adjectif rural qualifie-t-il un espace de production agricole, un univers bucolique, des territoires « périphériques » ?  À distance de visions uniformisées ou de l’urgence médiatique, cet ouvrage met en lumière différentes facettes des dynamiques des espaces ruraux et périurbains. Lire la suite

Sociologie des classes populaires contemporaines, avec Yasmine SiblotMarie CartierIsabelle CoutantOlivier Masclet, Paris, Armand Colin, collection U, 2015, 350 p.

Classes populaires, milieux populaires, quartiers populaires, électorat populaire… Autant d’expressions récurrentes dans les discours médiatiques et les débats politiques. Pourtant, la notion demeure floue, le « populaire » étant perçu tantôt comme une figure sociale inquiétante, tantôt comme une figure à revaloriser. Revenant sur plusieurs décennies de… Lire la suite

Diferenciação social dos mundos rurais franceses e enquadramento das classes populares (com I. Bruneau, A. Diallo e G. Laferté), Porto, Instituto de Sociologia, 2013, 55 p.

A sociologia não escapa à forma especifica de legitimismo que é o urbano-centrismo. Considerando o caso francês, as várias áreas desta disciplina são estruturadas pela análise das populações urbanas, sem que isso seja sempre explicitado. Esta orientação leva ao enviesamento do conhecimento existente sobre determinado processo ou categoria social quando, por exemplo, a situação das juventudes… En savoir plus

Les mondes ruraux à l’épreuve des sciences sociales, avec C. BessièreÉ. DoidyO. JacquetG.LafertéJ. MischiY. Sencébé (dir.), Paris, Quae/Symposcience, 2007, 512 p.

L’objectif de ce colloque était de réunir des chercheurs de divers horizons, disciplinaires et nationaux, afin de mettre au jour les mutations contemporaines des mondes ruraux en prenant en compte l’historicité du regard scientifique sur ces mondes. Il s’agit notamment d’insister sur le renouvellement des travaux en sciences sociales qui modifie le regard posé sur les objets classiques de la sociologie, de l’ethnologie et de l’histoire rurales.

Les gars du coin. Enquête sur une jeunesse rurale, Préface de S. Beaud & M. Pialoux, Paris, La Découverte, Poche SHS, 2010, 285 p. (1ère édition collection « Enquêtes de terrain », 2005).

Quand on parle de la « jeunesse » aujourd’hui, on pense plus souvent aux jeunes « des quartiers » qu’à ceux de la campagne. Ces derniers, quand ils sont ouvriers, sont alors doublement invisibles, comme « ruraux » et comme « ouvriers ». Les sociologues eux-mêmes se sont peu intéressés à cette catégorie de population, pourtant nombreuse.  Lire la suite

 

– Direction de numéros de revue

Mépris de classe, avec Pierre-Emmanuel Sorignet, Sociétés contemporaines, n° 119, 2020.

Pour introduire le dossier, N. Renahy et P.-E. Sorignet sociologisent le « mépris de classe » en prenant la mesure des jugements moraux qui fondent l’économie des émotions de classe. É. Guéraut en étudie les manifestations dans une ville moyenne en déclin où une petite bourgeoisie culturelle tente de se réassurer socialement. R. Challier étudie la stigmatisation de « cassos » lors d’une campagne municipale. C. Nazareth montre les usages pratiques que… Lire la suite

Enquêtes collectives, avec Laurent Amiotte-SuchetGilles Laferté & Christine Laurièreethnographiques.org, n° 32, 2016.

Enquête de terrain et recherche collective font-elles bon ménage ? Alors que la nouvelle reconnaissance dont bénéficie la méthode ethnographique depuis le début des années 1990 réaffirme fortement le caractère individuel de l’enquête ethnographique, de plus en plus de chercheurs contemporains en sciences sociales s’essaient à l’enquête collective. Le n° en ligne

 

Différencier les enfants, avec Wilfried Lignier & Cédric LombaPolitix, n° 99, 2012.

Qu’en est-il des mécanismes qui voient rapidement les enfants se différencier socialement entre eux ? Comment s’opèrent et quels rôles jouent les identifications distinctives (institutionnelles notamment) des divers enfants et groupes d’enfants ? Comment, enfin, les enfants perçoivent-ils eux-mêmes leurs différences ? Anthropologues, démographes, historiens, politistes et sociologues se trouvent ici face à un objet porteur d’interrogations que Politix a souhaité approfondir en déplaçant la focale. Le n° sur Cairn

Mondes ruraux, avec Eric Doidy & Julian MischiPolitix, n°83, 2008.

La ruralité ? Les campagnes ? La prégnance de ces notions, tendanciellement essentialiste ou esthétisante, est révélatrice des difficultés rencontrées par les sciences sociales dans leur appréhension des espaces ruraux. Ces univers sociaux sont essentiellement présentés dans l’espace public, mais aussi dans une certaine littérature scientifique, comme des reliquats d’un « avant » (un temps ancien, dépassé, pré-moderne, traditionnel, etc.), prompts à voir resurgir les réflexes les plus « archaïques » dont les campagnes seraient le réservoir. Le n° sur Cairn

Actualité de la reproduction des groupes sociaux agricoles en France, avec Céline Bessière Christophe GiraudRevue d’Etudes en Agriculture et Environnement, n° 88, 2008.

Sommaire : C. Bessière, C. Giraud, N. Renahy, Introduction ; C. Giraud, J. Rémy, Les choix des conjoints en agriculture ; C. Bessière, « Se marier pour aller jusqu’au bout ensemble ? » Ruptures conjugales et transmission des exploitations agricoles dans la lignée ; A. Rieu, S. Dahache, S’installer comme agricultrice : sur la socialisation et la formation sexuée en agriculture ; L. Alarcon, « Maintenant, faut presque être ingénieur pour être agriculteur » ; S.C. Rogers, Les Trente Glorieuses aveyronnaises – Archives de la revue

Travail et territoires. Production d’espaces et territorialité de l’activité économique, avec Bertrand Schmitt, Cahiers d’Économie et Sociologie Rurales, n° 76, 2005.

Sommaire : F. Aubert, C. Gaigné, Histoire de la dynamique territoriale de l’industrie. Le rôle du marché du travail ; A. Bleton-Ruget, Du bon usage de la nation. A propos de l’Enquête de 1848 sur le travail agricole et industriel ; O. Jacquet, G. Laferté, Appropriation et identification des territoires du vin : La lutte du “Corton” ; N. Renahy, C. Détang-Dessendre, S. Gojard, Un licenciement collectif et ses contrecoups ; P. Fournier Une industrie nouvelle en zone rurale : de la fabrique d’une main-d’œuvre à la fabrique de destins sociaux territorialisés ? – Archives

__________________________________________________________________

 – Articles dans des revues à comité scientifique

  • Pour une sociologie du mépris de classe. L’économie des affects au cœur de la domination, avec Pierre-Emmanuel Sorignet, Sociétés contemporaines, n° 119, 2020, p. 5-32.
  • L’ethnographie comme expérience de conversion à la sociologie. Entretien avec Olivier SchwartzCahiers de recherche sociologique, n° 61, 2016, p. 191-215 – en ligne
  • Enquêtes collectives : histoires et pratiques contemporaines, avec Laurent Amiotte-Suchet, Christine Laurière & G. Laferté, org,n° 32, 2016 – en ligne
  • Le village dans l’usine. Trajectoires ouvrières et mises à distance de la hiérarchieSociétés Contemporaines, n° 99-100, 2015, p. 65-80.
  • “La soif du travail ?” Alcool, salariat & masculinité dans le bâtiment : le témoignage d’un adepte du “black”, avec Sébastien Mary, Agone, n° 51 : campagnes populaires, campagnes bourgeoises, 2013, p. 86-100.
  • Virilités : au-delà du populaire, avec Frédéric RaseraTravail, genre et sociétés, n° 29, 2013, p. 169-173. (Virilities: Beyond the Working Classes, Cairn’s Dossiers. Francophone scholarly perspectives on current issues, Volume 34, Issue 7, July 2020, https://www.cairn-int.info/dossiers-2020-7-page-1.htm)
  • La différenciation sociale des enfants, avec Wilfried Lignier Cédric LombaPolitix, n° 99, 2012, p. 11-21.
  • Une petite bourgeoisie au pouvoir. Sur le renouvellement des élus en milieu rural, avec Ivan BruneauActes de la recherche en sciences sociales, n° 191-192, 2012, p. 48-67.
  • Relégation au village. Sur la crise de reproduction du groupe ouvrier en milieu rural, SociologieS, déc. 2010 – en ligne
  • Classes populaires et capital d’autochtonie. Genèse et usage d’une notion, Regards sociologiques, n°40, 2010, p. 9-26. – en ligne
  • « Les problèmes, ils restent pas où ils sont, ils viennent avec toi ». Appartenance ouvrière et mobilité de précaritéAgora Débats / jeunesses, n° 53, 2009, p.135-147 – en ligne
  • Pour une sociologie politique des mondes ruraux, avec Julian MischiPolitix, n° 83, 2008, p. 9-21.
  • Une lignée patronale à la mairie. Genèse et vieillissement d’une domination personnalisée (1850-1970), Politix, n° 83, 2008, p. 75-103.
  • Famille, Travail, École et Agriculture, avec Céline Bessière Christophe GiraudRevue d’Études en Agriculture et Environnement, n° 88, 2008, p. 5-19. – en ligne
  • « L’œil de Moscou ». Devenir porte-parole d’un groupe illégitimeethnographiques.org, n°11, 2006 – en ligne
  • A Factory Occupation: the Swan Song of a Rural Trade-Union MovementEthnologie française, 35/4, 2005 ; online (Une occupation d’usine, chant du cygne d’un syndicalisme villageois, Ethnologie française, vol. 35, n° 4 : Fermetures. Crises et reprises, 2005, p. 691-702 – en ligne)
  • Un licenciement collectif et ses contrecoups, avec C. Détang-DessendreS. GojardCahiers d’économie et sociologie rurales, n° 76 : Travail et territoires, 2005, p. 93-115. – en ligne
  • Introduction – Travail et territoires, avec Bertrand Schmitt, Cahiers d’économie et sociologie rurales, n° 76, 2005, p. 5-8 – en ligne
  • Two ages of worker emigration. Migration and non-migration in an industrial village, with Cécile Détang-DessendreSéverine Gojard / Population – E : English edition, 58-6, 2003, p. 623-653 – online
    (Deux âges d’émigration ouvrière. Migration et sédentarité dans un village industrielPopulation, vol. 58, n° 6, 2003, p. 707-738. – en ligne)
  • Campagne de tous nos désirs »… d’ethnologues (en ligne) suivi de : L’ethnologue face aux usages sociaux de l’ethnologie (en ligne), avec Gilles LafertéL’Homme, n° 166, 2003, p. 225-234 & 239-240.
  • Football et représentation territoriale : un club amateur dans un village ouvrierEthnologie française, vol. 31, n° 4, 2001, p. 707-715 – en ligne
  • Générations ouvrières et territoire industriel. La transmission d’un ordre ouvrier localisé dans un contexte de précarisation de l’emploi – en ligneGenèses, n° 42, 2001, p. 47-71.
  • Apprendre par corps, Sociétés et représentations, n° 7 : Football et sociétés, 1998, p. 363-366.

__________________________________________________________________

– Chapitres d’ouvrages

  • Introduction à Renahy N., Sorignet P.-E (dir.), Mépris de classe. L’exercer, le ressentir, y faire face, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021, p. 5-18.
  • Un ouvrier qui s’expose, in Renahy N., Sorignet P.-E (dir.), Mépris de classe. L’exercer, le ressentir, y faire face, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021, p. 151-178.
  • « Mépris et dignité : un couple infernal » Entretien avec Gérard Noiriel, avec P.-E. Sorignet, in Renahy N., Sorignet P.-E (dir.), Mépris de classe. L’exercer, le ressentir, y faire face, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021, p. 37-51.
  • Local and social belongings in Contemporary French Rural Worldsin Demossier M., Lees D., Mondon A.& Parish N., (eds.), Handbook in French Politics and Culture, Taylor & Francis/Routledge, 2019: 167-177.
  • Saisir des rapports de classes localisésin Borges Pereira V., Siblot Y., Classes sociales et politique au Portugal. Pratiques du métier de sociologue, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2019, p. 59-62.
  • Pour une réflexivité historienne dans les sciences sociales contemporaines, avec P. Pasquali & G. Laferté, in Le laboratoire des sciences sociales, Paris, Raisons d’agir, coll. « Cours & travaux », 2018, p. 7-37.
  • Espace politique local et petites bourgeoisies rurales. Des situations d’entretien à l’analyse des frontières entre fractions de classe, avec I. Bruneau, in Mondes ruraux et classes sociales, Paris, EHESS, collection « En temps & lieux », 2018.
  • Saisir l’espace social à une échelle locale. Une enquête collective au sein de campagnes françaises, avec I. Bruneau, G. Laferté & J. Mischi, in Mondes ruraux et classes sociales, Paris, EHESS, collection « En temps & lieux », 2018.
  • Les classes populaires en milieu rural, avec J. Mischi & A. Diallo, in S. Blancard, C. Détang-Dessendre, N. Renahy (coord.), Campagnes contemporaines, Quae, 2016, p. 23-33.
  • Monter ou descendre de l’échelle ? in Christiane Vollaire et Philippe Bazin (coord.), Dans les marges du monde rural, Sétrogran, 2016, p. 109-122.
  • L’entrepreneur, le maire et le « bon travailleur ». Une municipalité rurale dans la construction de l’État social au xxesiècle in Antoine A., Mischi J. (dir.), Sociabilités et politiques en milieu rural, Rennes, PUR, 2008, p. 357-367.
  • Introduction au actes du colloque Les mondes ruraux à l’épreuve des sciences sociales, avec  Mischi, Quae/Symposcience, 2007, p. 6-11.
  • L’ethnographe et ses appartenances, avec Pierre-Emmanuel Sorignetin Paillé P. (dir.), La méthodologie qualitative, Armand Colin, 2006, p. 9-32.
  • Quand l’appartenance villageoise ne garantit plus l’insertion sociale, in Beaud S., Confavreux J., Lindgaard J. (dir.), La France invisible, La Découverte, 2006, p. 178-186.
  • Ville et campagne en famille : les résidences secondaires, in Perrier-Cornet P. (dir.), Repenser les campagnes, Ed. de l’Aube, 2002, p. 125-144.
  • « Tu n’peux pas voter pour le Jeannot ? » La succession des modes d’appartenance territoriale, In Bleton-Ruget A., Caritey B., Fortunet F. (coord.), Producteurs de territoires. Conjonctures, acteurs, institutions XIXe-XXe siècles, Ed. Universitaires de Dijon, 2003, p. 133-148.

__________________________________________________________________

– Autres publications (sélection)

  • Rural France in RevoltJacobin, 2019, March 24 (with I. Bruneau & J. Mischi) – online
  • Les Gilets Jaunes en campagne – une ruralité politiquein « Gilets jaunes » : hypothèses sur un mouvement, AOC Cahier #1, 2019 (avec I. Bruneau & J. Mischi).
  • Jeunesses rurales, jeunesses populaires, un public scolaire méconnu. Entretien avec Nicolas Renahy, propos recueillis par Pierre Bruno, Le français aujourd’hui, n° 201, 2018, p. 163-168.
  • Inégalités villes-campagnes (avec J. Mischi), notice du Dictionnaire des inégalités, Bihr A., Pfefferkorn R. (dir.), Armand Colin, 2014.
  • Sociologie rurale (avec G. Laferté), notice du Dictionnaire des inégalités, Bihr A., Pfefferkorn R. (dir.), Armand Colin, 2014.
  • The world of the blue-collar worker: changed, but not gone, with Julian Mischiand pictures from Olivier Pasquiers and Caroline Pottier, eu, 2014-02-19 – online
  • Le groupe ouvrier : transformé mais toujours là, avec Julian Mischi, et les photographies d’Olivier Pasquiers& Caroline Pottier, Métropolitiques, 25 novembre 2013 – en ligne
  • Observer le travail : les terrains avant la théorie – en ligne, Compte-rendu de lecture de Arborio A.-M., Cohen Y., Fournier P., Hatzfeld N., Lomba C., Muller S. (dir.), Observer le travail. Histoire, ethnographie, approches combinées (La Découverte, 2008), La vie des idées.fr
  • « C’est comme ça que t’attrapes la haine »Un fils d’ouvrier rural témoigne de ses années de petite délinquanceMouvements, n° 44 : Emeutes, et après ?, mars-avril 2006, p. 108-114.
  • Classe ouvrière (avec Julian Mischi), Notice pour le Dictionnaire de Sociologie, Encyclopaedia Universalis, 2008
  • Ouvriers ruraux : l’isolement géographique n’a pas toujours été isolement social, Entretien à la revue Empan, n° 67 : Quel avenir pour les jeunes issus des classes populaires ?, 2007, p. 50-54 – en ligne
  • Tradition, modernization and domination : three perspectives of French rural studies crystallized around a single survey (RCP Châtillonnais, 1966-1975) avec Gilles LafertéWorking paper CESAER, 2006-3
  • Pourquoi les jeunes ouvriers se tuent au volant –en ligneLe Monde diplomatique, septembre 2005
  • Les transformations récentes du monde ouvrier, Ecoflash, n° 168, 2002, 6 p.

____________________________________________________________

  Direction de thèses

En cours :

  • Perrine Agnoux, Le genre du rapport à l’espace. Ancrages et mobilité dans l’insertion professionnelle des jeunes d’origine populaire en milieu rural, UBFC, co-directrice Sophie Pochic.
  • Alexandre Barbet, Migrations et requalifications du territoire en milieu rural. Le cas d’une zone frontalière, UBFC, co-directeur Ivan Bruneau.
  • Anaïs Malié, Consommer ici et maintenant. Sociologie politique des pratiques alimentaires alternatives en milieu rural, IEP Toulouse, co-directeur Eric Darras.
  • Quentin Schnapper, Le commerce en détail. Renouvellement et inscription locale du commerce dans un bourg périurbain de Vendée, ENS-PSL, co-directrice Sibylle Gollac.

Soutenues :

  • Élie Guéraut, Ascension et fragilisation d’une petite bourgeoisie culturelle (1983-2018). Une enquête ethnographique dans une ville moyenne en déclin, U. Paris 5, 2018, co-directeur Olivier Schwartz.
  • Frédéric Nicolas, Entrer en agriculture biologique. Sociologie politique d’une professionnalisation sous contrainte (1945-2015), UBFC, 2018.
  • Yohan Selponi, Le gouvernement des conduites juvéniles populaires. Prévenir les addictions en milieu scolaire dans un département rural du Sud-Ouest, UBFC, 2017.
  • Lucas Tranchant, Les ouvriers du déplacement. Ethnographie du travail dans les entrepôts franciliens et recompositions du salariat populaire en France (1980-2018), ENS-PSL, 2019. Co-directeur Thomas Amossé.