Mathieu LAMBOTTE

gris Doctorant en Economie
gris Institution : INRAE
gris Mail :mathieu.lambotte@inrae.fr

Sujet de thèse :
« Conséquences économiques et environnementales d’un changement de production et de consommation vers des aliments sous signe de qualité »

Encadrants :

Résumé de Thèse :

Une réduction des émissions agricoles conséquente et cohérente avec les objectifs français et européens passera vraisemblablement par la réduction du cheptel. Une manière séduisante de réduire le cheptel est la promotion des produits sous signe de qualité comme les Appellations d’Origine Protégée (AOP) ou les produits issus de l’agriculture biologique : ces produits bénéficient d’un prix plus élevé que les produits standards ce qui pourrait compenser les pertes économiques associées à une baisse des volumes produits. De plus, les productions bio ou AOP peut avoir des impacts sur le changement climatique différentes des productions conventionnelles, notamment en termes d’émissions de gaz à effets de serres (GES) en intégrant les effets directs et indirects d’usages des terres. Les produits alimentaires issues de l’élevage sont notamment responsables de 80% des émissions de GES du secteur agricole. Toutefois, promouvoir les produits sous signe de qualité dans une optique d’atténuation du changement climatique pose deux questions qui font l’objet de cette thèse :

– Comment classifier les consommateurs en fonction de leur attitude vis-à-vis des produits de qualité ? Existe-t-il des consommateurs « réguliers » vis-à-vis des produits de qualité ? Le comportement des consommateurs varie-t-il en fonction des produits considérés, de leur prix, de leurs disponibilités, de chocs de vie (retraite, enfant, mise en couple…) ?

– Les productions agricoles bio ou AOP réduisent-elles réellement les GES du secteur agricoles, notamment en prenant en compte les effets directs et indirects de changements d’usage des terres ? Existe-t-il des synergies entre les performances environnementales et économiques des exploitations agricoles, via l’exemple des élevages laitiers ? Quels sont les leviers qui permettent d’améliorer les performances environnementales des fermes sans réduire leur vitalité économique, voire en la consolidant ?

Publications:

Lambotte M., De Cara S., and  Bellassen V. . Once a quality-food consumer, always a quality-food consumer? Consumption patterns of organic, label rouge, and geographical indications in French scanner data. Review of Agricultural, Food and Environmental Studies, August 2020. doi: 10.1007/s41130-020-00121-z.

Lambotte M., De Cara S.,  Brocas C., and Bellassen V. . Carbon footprint and economic performance of dairy farms: the case of protected designation of origin dairy farms in France. Agricultural Systems, 186:12 p., January 2021. doi: 10.1016/j.agsy.2020.102979.

Lambotte M., De Cara S., Brocas C., and Bellassen V. . Organic farming offers promising mitigation potential in dairy systems without compromising economic performances. Submitted.