Eric DOIDY

gris Chargé de recherche en sociologie
gris Institution : INRAE
gris Tél : 03.80.77.23.95
gris Mail : eric.doidy@inrae.fr
flechevert Les publications de Eric DOIDY dans PRODINRA

__________________________________________________________________

vert Présentation

Mes recherches s’appuient sur des enquêtes empiriques de type ethnographique menées en France et aux Etats-Unis; elles développent trois thématiques qui abordent notre relation d’habiter au monde.

  1. Mouvements sociaux contemporains et rapports ordinaires au politique. Ces enquêtes ont d’abord été menées autour des questions relatives au mal-logement et à l’urbanité, autour des controverses impliquant la nature ou encore autour de l’agriculture et des dynamiques d’engagement des agriculteurs. Dans une perspective de sociologie pragmatique, il s’agit de comprendre comment se font les liens entre l’expérience ordinaire et des formes d’engagement public.
  2. Retour à la terre. L’observation de l’implication d’agriculteurs américains dans les mouvements pacifistes post-11 Septembre et de la réinsertion, par l’agriculture, d’anciens combattants atteints de syndrome de stress post-traumatique (STP ou PTSD), m’a permis d’étudier la contribution des mobilisations rurales à un mouvement social autour du care. Je m’intéresse alors à la manière dont certaines formes d’investissement de l’activité agricole (telles que, par exemple, le soin, la thérapie, la réinsertion sociale) et certaines attentes envers l’agriculture (attachement, accomplissement personnel, durabilité, etc.) qui se manifestent dans les aspirations contemporaines à un « retour à la terre » permettent l’expression d’une critique sociale renouvelée.
  3. Cultures rurales, classes populaires et contre-culture. En lien avec la thématique du retour à la terre, j’étudie la manière dont la ruralité, la nature et l’écologie sont thématisées dans la contre-culture des années 1960-1970. Je m’intéresse également à la culture des classes populaires des territoires ruraux, dans le Sud des Etats-Unis notamment.

________________________________________________________________

vert Thèmes de recherche

  • Retour à la terre
  • Mouvements sociaux
  • Santé / stress post-traumatique
  • Culture, contre-culture, classes populaires
  • Sociologie pragmatique, Ethique du Care

________________________________________________________________

vert  Collaborations scientifiques

  • Département de sociologie de l’Université de Bourgogne (depuis 2013)
  • Membre du Groupe de recherche « Univers social et thérapeutique du stress post-traumatique » de la Fédération nationale des anciens des missions et opérations extérieures (FNAME-OPEX) (depuis 2017)
  • Chercheur invité au département de Sociologie de l’Université de Californie / Davis (2008-2009)
  • Ancien membre associé du Groupe de Sociologie Politique et Morale de l’EHESS

________________________________________________________________

vert Enseignement

  • Licence de sociologie, Université de Bourgogne: CM Sociologie de la famille; TD Sociologie de la culture
  • Master 2 « Ingénierie sociale », Université de Bourgogne: Sociologie rurale
  • Filière « Assistant de service social », Institut régional supérieur de travail éducatif et social (IRTESS) de Bourgogne: Sociologie urbaine et sociologie rurale
  • Direction de mémoires: Institut de formation des cadres de santé (IFCS) du CHU Dijon-Bourgogne; Master « Sciences sociales » (UB)

________________________________________________________________

vert Ouvrages, coordination d’ouvrages et de numéros de revue

 

  • Going Down South. Mississippi blues, 1990-2020, Marseille, Le mot et le reste, 2020, 304 p.
  • Reprendre la terre. Agriculture et critique sociale, Nancy, Kairos, coll. « Questions humaines », 2019, 324 p., ouvrage collectif co-dirigé avec Matthieu Gateau.
  • Buried alive in the blues, L’histoire du blues rock américain, Marseille, Le mot et le reste, 2018, 352 p.
  • « Mondes ruraux », dossier du n°83 de la revue Politix, 2008, coordonné avec Julian Mischi et Nicolas Renahy.
  • Les mondes ruraux à l’épreuve des sciences sociales, Paris, INRA Editions Symposcience, 2007, 512 p., actes de colloque coordonnés avec Céline Bessière, Olivier Jacquet, Gilles Laferté, Julian Mischi, Nicolas Renahyet Yannick Sencébé.

________________________________________________________________

vert Articles de revue

________________________________________________________________

vert Chapitres d’ouvrages collectifs

      • (avec Matthieu Gateau) « Perspectives d’émancipation ou rappel à l’ordre moral ? Le retour de la terre comme enjeu politique », in Doidy & Gateau (dir.), Reprendre la terre. Agriculture et critique sociale, Nancy, Kairos, coll. « Questions humaines », 2019, p. 9-22.
      • (avec Paul Lichterman) « Luttes pour le logement à Paris et Los Angeles: Une comparaison des méthodes de politisation », in D. Sabbagh, M. Simonet (dir.), De l’autre côté du miroir. Comparaisons Franco-Américaines, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Univers anglophones », 2018, p. 159-172.
      • « Aller mieux dans un monde meilleur. Le rétablissement des vétérans de guerre et l’horizon politique du care », in L. Demailly, N. Garnoussi (dir.), Aller mieux. Approches sociologiques, Villeneuve-d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Le regard sociologique », 2016, p. 147-158.
      • « ‘Faites labour pas la guerre!’ Reconversions militantes et retour à la terre dans les Etats-Unis post-11 septembre », in B. Lacroix, X. Landrin, A.-M. Pailhès, C. Rolland-Diamond (dir.), Les contre-cultures. Genèses, circulations, pratiques, Paris, ed. Syllepse, coll. « La politique au scalpel », 2015, p. 375-392.
      • (avec Bruno Lémery, Yannis Lémery et Marie Paufert) « De nouveaux responsables agricoles pour une autre agriculture ? Les dispositifs de développement territorial entre émancipation et contraintes », in F. Sarrazin (dir.), Les élites agricoles et rurales, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 167-182.
      • « Quartiers et parcelles de la citoyenneté », in M. Carrel, J. Ion, C. Neveu (dir.), Les intermittences de la démocratie. Formes d’action et visibilités citoyennes dans la ville, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », 2008, p. 39-48.
      • « La gestion civile et civique des émotions : apprentissages politiques et maîtrise de la violence dans les collectifs militants », in M. Breviglieri, V. Cicchelli (dir.), Adolescences méditerranéennes. L’espace public à petits pas, Paris, L’Harmattan coll. « Débats Jeunesses », 2007, p. 127-148.
      • « Engagements éprouvants : compositions, épreuves et tensions dans deux collectifs militants », in V. Meyer (dir.), Formes de l’engagement et espace public, Nancy, Editions Universitaires de Lorraine coll. Questions de communication / série « Actes » n°3, 2006, p. 463-478.
      • « L’économie politique de la proximité » in La proximité en politique : usages, rhétoriques, pratiques, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2005, p. 33-43.
      • « L’espace public en contexte : concertation et médiation en milieu rural », in C. Barril, M. Carrel, J-C. Guerrero et A. Marquez (dir.) Le public en action. Usages et limites de la notion d’espace public en sciences sociales, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », 2003, p. 199-218.

________________________________________________________________

vert Vulgarisation

      • Participation au webdocumentaire Agriculteurs face à la ville , Maison de l’Environnement du Territoire de Belfort, conception et réalisation Vincent Rouire et Benoît Facchi (2017).
      • « Un retour à la terre de l’action sociale? », revue L’Observatoire n°90, dossier « Jardinons le social, cultivons un autre monde », 2017, p. 20-23.
      • « Le retour à la terre, une forme d’émancipation? », in F., J. & D. Ruellan (dir.), Trémargat en vies, Ed. Coop Breizh, 2016, p. 112-113.
      • « Les mondes ruraux du mouvement pacifiste américain », revue Silence n°445, 2016, p. 36-37.
      • « Le blues en Bourgogne », in M. Pulh (dir.), Bourgogne, une terre de jazz, CRJ/Editions du murmure, 2015, p. 198-205.
      • (avec Christelle Gramaglia) « Politiques et pragmatiques de la nature », in R. Barbier, J.-P. Bozonnet, P. Boudes, J. Candau, M. Dobre, N. Lewis, F. Rudolf (eds), Manuel de sociologie de l’environnement, Presses Universitaires de Laval (Québec), 2012, p. 307-320.
      • « Courant pragmatique », in O. Fillieule, L. Mathieu, C. Péchu (dir.), Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences-Po, 2009, p. 161-167.
      • (avec Janine Barbot, Gildas Renou, Johanna Siméant et Joan Stavo-Debauge – table ronde coordonnée par Yves Sintomer) « Y a-t-il de nouveaux mouvements militants ? », Mouvements n°3, 1999, p. 32-45.

________________________________________________________________

vert Derniers colloques

      • « Un rétablissement par l’agriculture? Expériences d’anciens combattants américains », communication au colloque transdisciplinaire Stress Post-Traumatique: Prise en charge du blessé, militaire ou civil victime d’attentat, et de son environnement familial, Bron, Ecole de Santé des Armées, org. FNAME-OPEX, novembre 2017.
      • « De l’engagement militaire à l’engagement militant: expériences féminines de la ‘guerre contre la terreur’ aux Etats-Unis », communication au colloque international Genre et engagement en temps de guerre (XVIe-XXIe siècles), Lyon, LARHRA/Labex EHNE/Bibliothèque municipale de Lyon, novembre 2016.
      • « Santé, environnement et mouvements sociaux: Californie, années 2000 », communication au colloque Santé et environnement: parcours et constructions historiques, Pierrefitte-sur-Seine, Archives Nationales, décembre 2015.
      • « Politique du care et transition écologique », communication au colloque Les chemins politiques de la transition écologique, ENS Lyon, octobre 2014.

________________________________________________________________

vert Thèse

    • La vulnérabilité du sujet politique. Régimes de proximité dans les arènes d’engagement public, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, 2002. Jury : Jacques Ion (CNRS, rapporteur), Isaac Joseph (Université Paris X, rapporteur), Pierre Lascoumes (CNRS, Président du jury) et Laurent Thévenot (EHESS, directeur de thèse).